Couvrir un plafond: calculez le prix en 3 étapes simples

Couvrir un plafond – bien calculer le prix! Ces trois étapes vous permettront de savoir ce à quoi il faut veiller lors de votre demande d’offre. Vous pourrez mieux évaluer les offres reçues et trouver exactement l’artisan qu’il vous faut.

Il existe différentes raisons pour réduire une hauteur de plafond. Les hauts plafonds des anciennes constructions peuvent être peu conviviaux, et ils engendrent une forte consommation énergétique pour le chauffage. Dans ce cas-là, ce n’est pas que visuellement que cela vaut la peine de réduire la hauteur d’une pièce. En effet, pendant la saison froide, votre pièce pourra être chauffée plus rapidement.

 

L’installation d’un faux-plafond est également idéal si vous souhaitez dissimuler des conduites, intégrer des spots ou des haut-parleurs, etc. Les trois étapes décrites dans cet article vous faciliteront la phase de planification, ainsi que le calcul des coûts pour votre projet de construction d’un faux-plafond.

Ou savez-vous déjà ce qui est à faire?
Vous pouvez alors rédiger votre projet sans engagement dès maintenant et comparer sans tarder les offres des artisans notés:

1. Rédigez une demande d’offre pertinente grâce à quelques réflexions préalables

En optant pour la bonne approche, vous aurez un meilleur aperçu des coûts. L’essentiel est de réfléchir à quelques points au préalable. En effet, certaines conditions sont déterminantes pour les coûts à prévoir:

 

  • Quelle est l’envergure et le motif des travaux? Le plafond doit-il simplement être recouvert ou faut-il prévoir d’autres travaux comme l’intégration de lampes, par exemple?
  • Qu’en est-il du plafond actuel et quelle charge supporte-t-il?
  • Comment le plafond devra-t-il être monté et quel doit être l’aspect du faux-plafond?
  • Le faux-plafond doit-il répondre à d’autres exigences, telles qu’isolation thermique ou sonore?

2. Garder une vue d’ensemble des coûts des matériaux

Si votre faux-plafond ne sera qu’à quelques centimètres du plafond actuel, alors une construction en bois n’est pas nécessaire: il suffit de fixer des suspensions directes ou une sous-construction en métal. Un dispositif de suspension directe vous permet de faire l’impasse sur une sous-construction en lattes de bois.

 

Si le fait de couvrir le plafond est motivé par des raisons esthétiques, car il doit dissimuler des petits défauts ou permettre d’intégrer un système lumineux, une faible distance suffit généralement. Un dispositif de suspension directe peut être utilisé jusqu’à une distance maximale de 12,5 centimètres.

Calcul des coûts pour une construction en bois:

lattes en bois (50 x 30 mm) avec un empattement de 85 cm, prix unitaire env. CHF 0.70 le mètre (en sus: vis et chevilles adéquates). Des lattes posées à la verticale seront fixées sur cette structure de base. Elles seront suspendues à la hauteur finale souhaitée dans la pièce. Le lattage de support sera fixé à l’horizontale sur les points de jonction avec des lattes en bois de 50 x 30 mm (en sus: vis à fixation rapide).

Calcul des coûts pour une construction en métal:

profils pour le dispositif de suspension (env. CHF 1.33 à 2,10 le m), suspensions directes (env. CHF 0.85 la pièce), profil CD = lattage de base (env. CHF 2.10 le m), profil DU = lattage porteur (env. CHF 2.10 le m) (en sus: pièces de raccordement de profils, env. CHF 0.85 la pièce, vis et chevilles adéquates).

 

Pour une distance de plus de 12,5 centimètres, il faudra prévoir des tampons pour plafonds pour la fixation sur des plafonds en béton. Et aussi: fixation en bande d’acier perforée (env. CHF 0.17 la pièce), respectivement moyens de suspension rapides Ancre-Fix (env. CHF 1.05 la pièce), croix pour liage pour raccorder les profils CD (env. CHF 0.60 la pièce) et multi-raccordement pour prolonger les profils CD (env. CHF 0.85 la pièce).

 

Calcul des coûts pour le revêtement, les joints, la peinture/le papier peint:

panneaux de plâtre, disponibles à partir d’env. CHF 4.50 le mètre carré selon la qualité. A cela viennent s’ajouter les coûts pour le plâtre, les joints, la peinture ou le papier peint. Le bois coûte cher – le prix dépendra donc pour une large part de la sorte sélectionnée. Les lambris décor coûtent, par exemple, env. CHF 15.– le mètre carré. D’autres coûts peuvent venir s’ajouter en cas de pose de matière isolante, par exemple.

3. Calculer les coûts des artisans

Le tarif horaire d’un plâtrier professionnel à prévoir au minimum se situe autour de CHF 50.– suivant son âge et ses années d’expérience. Pensez à tenir compte de la qualification et de l’expérience de l’artisan lors de la soumission de votre offre.

Les coûts totaux

Les coûts engendrés par la réduction d’une hauteur de plafond sont sujets à de fortes variations. Ils dépendent de la qualification de l’artisan, de la région, des matériaux utilisés et d’autres facteurs tels que l’isolation thermique ou sonore. Comme valeur indicative, vous pouvez compter env. CHF 120.– à CHF 160.– par mètre carré pour une version simple.

 

Sur renovero.ch, vous avez la possibilité de rédiger une demande d’offre détaillée et complète pour recevoir ensuite des offres parfaitement adaptées à votre projet de construction. Profitez également de notre système d’évaluation détaillé: vous y voyez en un seul coup d’œil dans quelle mesure les précédents clients ont été satisfaits des services d’un artisan.

Le projet peut démarrer

Une meilleure isolation thermique, un plus bel aspect visuel, ou des éléments intégrés – avec l’aide d’un professionnel, votre projet «couvrir un plafond» prendra forme rapidement. Calculez les coûts afin que vous puissiez rédiger une demande d’offre détaillée puis choisir l’offre la mieux adaptée à vos souhaits et besoins.

 

Sur renovero.ch, vous établissez votre demande d’offre en quelques clics. Le système d’évaluation renovero peut également vous être d’une aide précieuse. Vous pourrez ainsi comparer les offres reçues, tout en profitant des expériences d’autres clients.