Conseils pour creuser un puits

Creuser un puits dans son propre jardin est une excellente idée! Détente, eau potable et un peu d’autarcie: que demander de plus? En lisant cet article, vous allez découvrir à quelles dispositions vous devrez prêter attention, les coûts à prévoir pour creuser un puits et les méthodes les plus communes pour un projet de ce type.

L’eau n’est pas seulement précieuse, elle est aussi coûteuse. En créant votre propre accès à l’eau souterraine, vous pourrez considérablement réduire vos charges. Cette opération est particulièrement intéressante lorsque l’eau de la nappe phréatique s’avère être potable. Mais d’un point de vue esthétique, un puits ou une fontaine peut embellir votre jardin et contribuer à votre détente en faisant chanter ses clapotis.

Dans cet article, vous découvrirez quelles sont les différentes variantes pour réaliser un puits, quelles sont les prescriptions à observer et comment se décomposent les coûts.

A moins que vous ne sachiez déjà ce qui doit être fait? Si c’est le cas, vous pouvez lancer une demande d’offres dès à présent et comparer rapidement les offres d'artisans validés sans engagement.

Autorisations

Avant de faire creuser un puits, vous devrez obtenir une autorisation auprès de l’Office des eaux et des déchets (OED) de votre canton. L’eau souterraine, tout comme l’eau de surface, est de l’eau publique. Cela signifie qu’elle appartient au canton.

Pour obtenir cette autorisation, vous devrez prouver que son utilisation est possible. Pour cela, vous pouvez vous faire aider par un planificateur spécialisé et un conseiller en énergétique. La délivrance et les coûts de la concession dépendent également de la quantité d’eau que vous comptez utiliser.

Les conditions sont plus strictes lorsque vous souhaitez utiliser l’eau comme eau potable ou lorsque l’eau souterraine près de chez vous est exploitée comme eau potable. Les coûts pour l’autorisation varient d’un canton à l’autre. Le plus simple pour connaître ces coûts est de vous renseigner directement auprès de l’OED.

Nature et utilisation de votre puits – quelques variantes

Avant de mandater un prestataire, il est préférable de bien réfléchir à votre projet de puits. Réfléchissez à l’usage que vous allez en faire et au style que vous souhaitez donner à votre puits. Vous pouvez déjà choisir entre une fontaine d’agrément, une fontaine à jet d’eau ou un puits d’accès aux eaux souterraines.

  • La fontaine d’agrément est un élément décoratif du jardin. Elle est alimentée par un circuit fermé et ne nécessite pas d’accès à une nappe phréatique. Une pompe à eau se charge de garder l’onde fraîche en mouvement.

    Les fontaines d’agrément enrichissent le jardin de leur doux clapotis qui répand une atmosphère apaisante. Il existe diverses formes de fontaines d’agrément: les fontaines murales, les colonnes et les fontaines-boules.

  • Une autre variante de la fontaine d’agrément est la fontaine à jet d’eau. Vous pouvez opter pour cette présentation si vous possédez une mare. Mais il est également possible d’en installer une, n’importe où ailleurs.
    Souhaitez-vous plutôt une fontaine discrète ou une imposante cascade qui attirera les regards? Plus vous avez une idée précise de ce que vous recherchez, plus vous serez en mesure de faire une demande d’offres bien détaillée.

  • Le forage d’un puits accédant aux eaux souterraines est particulièrement ardu. Il exige des compétences techniques, des outils spéciaux et l'obtention d’une autorisation.
    Pour réaliser un puits qui assure un accès direct aux eaux souterraines sur votre propre terrain, un trou de la profondeur correspondante sera creusé. L’eau souterraine s’y collectera, puis sera remontée au moyen d’une pompe.
    Vous pourrez alors arroser votre jardin avec de l’eau fraîche et si la qualité le permet, utiliser cette eau comme eau potable. Elle peut également servir comme eau de lavage pour le lave-linge ou le lave-vaisselle, ou encore alimenter la chasse d’eau des toilettes. Veillez tout de même à ce que les coûts engendrés ne dépassent pas l’avantage économique.

Exploitation des eaux souterraines – trois façons de creuser un puits

Vous avez décidé de faire creuser un puits pour exploiter les eaux souterraines? Suivez l’une de ces trois variantes pour y arriver:

  • La première méthode est celle du puits tubulaire. C’est la méthode la moins coûteuse et elle est très répandue. Un tube de métal est enfoncé dans le sol jusqu’à la nappe phréatique au moyen d’une batteuse électrique.

    Toutefois, cette méthode ne fonctionne que pour une profondeur maximale de sept mètres, car ce type de puits utilise généralement des pompes manuelles qui ne sont pas assez puissantes pour de plus grandes profondeurs. Selon les conditions, le tube de métal devra être changé tous les cinq ans environ.

  • La deuxième méthode traditionnelle est celle du puits creusé. Dans ce cas, on creuse un trou d’une profondeur maximale de dix mètres avant de le cuveler. L’eau souterraine se collecte dans le trou et peut y être récupérée.
    Les puits creusés sont très durables. Toutefois, la quantité d’eau récupérée chaque jour est plutôt restreinte et la construction d’un puits creusé coûte plusieurs milliers de francs.

  • La méthode la plus coûteuse, mais plus efficace pour réaliser un puits est celle du puits foré. Ces puits peuvent descendre jusqu’à une profondeur de 20 mètres. Plus un puits est profond et meilleure est la qualité de l’eau. Toutefois, chaque mètre de profondeur supplémentaire alourdit la facture.

Les coûts et leur répartition

Pour réduire vos dépenses à long terme, il est intéressant de chiffrer le projet en amont avec un paysagiste. Tenez compte des cinq facteurs suivants:

  • Inspection et conseil: pour commencer, il est judicieux de convenir avec le ou les spécialiste(s) d’un forfait unique pour une inspection commune, avant de mandater quelqu’un. Une mauvaise évaluation pourrait entraîner le double de travaux et donc, augmenter les coûts.

  • Equipement: on ne creuse pas un puits avec une simple pelle. Et les foyers moyens ne possèdent ni pompe de transfert pour la terre et les graviers, ni d’heuse accompagnée de son trépied, c’est donc le prestataire qui fournira ces outils. Comme tous les appareils, les outils des professionnels s’usent avec le temps. Pour leur permettre de travailler dans de bonnes conditions, des frais d'usure seront donc ajoutés à la facture.

  • Charge de travail: la dureté du sous-sol détermine les outils à utiliser. Plus la foreuse est sophistiquée, plus elle avancera rapidement et accélérera le processus. Selon l’emplacement de la source d’eau, le puits devra être creusé suffisamment profondément dans le sol. Si l’eau est loin sous la surface, le prestataire aura plus de travail et devra utiliser des outils plus complexes.

  • Matériel: pour le captage des eaux souterraines, il est conseillé de vous accorder sur le choix du matériel avec le spécialiste. En fonction de la profondeur de l’eau et de la largeur du puits, différents modèles de pompes peuvent être utilisés: submersible, à moteur ou solaire.
    Pour garantir la qualité de l’eau, il est crucial de faire le bon choix aussi pour le tubage du puits et le tube filtrant. Profitez donc de l'inspection pour décrire précisément à votre prestataire l’usage que vous destinez à votre puits, afin que vous puissiez déterminer les meilleures options.

  • Coûts supplémentaires: pour avoir réellement tous les coûts sous les yeux, n’oubliez pas de lister les facteurs suivants: coûts de déplacement, difficultés rencontrées sur place et l’entretien. En misant dès le départ sur du matériel de qualité et un professionnel compétent, dans la plupart des cas vous pourrez vous fier au plan d’entretien élaboré avec le prestataire et vous n’aurez pas besoin de vous mordre les doigts en constatant que des améliorations sont nécessaires.

Comparez différentes offres: vous pourrez ainsi reconnaître les devis les plus réalistes.

Il peut être intéressant de convenir d’un prix fixe avant la signature du contrat. Cela vous permet de prévenir les mauvaises surprises.

Trouver l’entreprise adaptée

La réalisation d’un puits nécessite certaines connaissances techniques et un grand nombre d'outils coûteux. Elle devrait donc être effectuée par un paysagiste ou un entrepreneur du génie civil.

Lors de la sélection de votre prestataire, veillez aux points suivants:

  • Sa formation
  • Les références
  • Rendez-vous sur place en vue d’étudier le terrain et de s’entretenir du projet
  • Un détail des coûts clair et transparent
  • Une explication des risques ayant un impact financier
  • La volonté à communiquer sur le travail en cours

Obtenir une bonne offre

Vous possédez désormais toutes les informations de base au sujet du forage d’un puits. Mais où trouver une bonne offre?

Vous pouvez établir des demandes d’offres gratuites et sans engagement sur renovero. La communication simplifiée avec les entrepreneurs vous facilite le conseil en direct. Comparez des offres et trouvez l’entreprise qu’il vous faut pour votre projet!

Grâce au système d’évaluation, vous pourrez profiter de l’expérience d’autres clients en toute simplicité.