Faire couvrir la toiture: 3 réflexions pour trouver le meilleur couvreur

Nous vous donnerons 3 conseils pour trouver le bon professionnel pour la couverture de votre toiture.

Vous voulez renouveler la couverture de votre toiture, mais vous ne savez pas par où commencer avec la planification?

Pas de problème! En observant les 3 points suivants, vous aurez plus de facilité à estimer l’envergure de votre projet. Cela vous permettra de rédiger une demande d’offre pertinente qui vous mènera directement auprès du bon couvreur.
 

Ou savez-vous déjà ce qui est à faire? Vous pouvez alors rédiger votre projet sans engagement dès maintenant et comparer sans tarder les offres des artisans notés:

1. Quelle forme de toit et quel type de tuile?

Les méthodes disponibles pour couvrir le toit dépendent avant tout de la nature de votre toiture. Mais ce sont aussi l’emplacement et les conditions météorologiques liées au lieu qui jouent un rôle majeur dans cette entreprise et détermineront la méthode et le type de tuiles.

 

Le toit à forte pente

Le toit à forte pente est souvent présent dans les bâtiments d’habitation. La couverture de la toiture est déterminée par le degré d’inclinaison et la surface de la sous-toiture.

Les tuiles d’argile sont souvent la solution la plus simple et la moins chère.
Si l’hiver est rude avec des températures très basses, ce sont les tuiles en béton qui vous protègeront du gel pendant les mois de grand froid.

Ceux qui souhaitent avoir des matériaux plus nobles sur leur toit, peuvent choisir entre l’ardoise et les tuiles en pierre. Elles ont les mêmes caractéristiques antigel que les tuiles en béton mais sont d’une qualité supérieure tout en offrant des possibilités d’une conception décorative.

 

Le toit plat

Tel que le nom le dévoile déjà, la couverture d’un toit plat ne nécessite pas que l’on respecte une inclinaison. En revanche, les toits plats sont toute l’année exposés aux intempéries, justement à cause de leur surface plane. C’est une raison pour laquelle ils doivent être vérifiés souvent et bien entretenus. 

Ainsi les facteurs d’isolation et d’étanchéité sont d’une grande importance pour éviter que l’eau ne s’accumule.

Les toits plats sont souvent recouverts de feuilles bitumineuses qui sont complètement recyclables. Une alternative peu coûteuse sont aussi les toits en film synthétique PVC. La combinaison écologique des deux variantes serait une couverture de toiture avec du caoutchouc de synthèse réutilisable.

2. Couvrir, isoler ou plutôt revêtir?

La couverture de la toiture est un projet qui doit être planifié assez tôt. Pour cela, il est judicieux de réfléchir à d’autres travaux qui pourraient être faits par la même occasion. Souvent, le fait de combiner deux types de travaux permet de faire quelques économies.

Dans la plupart des cas, la couverture avec des tuiles sert directement d’isolation de la charpente. En effet, pendant les mois froids de l’hiver, les parties de la maison qui ne sont pas suffisamment isolées, se feront cruellement remarquer au niveau des factures des frais annexes.

En particulier le toit laisse échapper jusqu’à 30% de la chaleur accumulée.

Si les combles ne sont pas habités, il est suffisant d’isoler le plancher d’étage. Cependant, si vous prévoyez un jour d’aménager le dernier étage en surface habitable, une isolation entre chevrons s’impose.

Généralement, une majorité de couvreurs propose cette prestation en combinaison avec la couverture en tuiles neuves. Au cas où vos tuiles seraient encore en bon état, il n’est peut-être pas nécessaire de les remplacer.

Déjà un nouveau revêtement confère au toit un nouvel éclat et prolonge nettement la durée de vie du matériau. Un revêtement nouveau retire aux lichens et mousses leur support de croissance.

Voulez-vous plutôt changer l’allure de votre toit? Quand la vieille couleur du toit s’écaille avec le temps ou si vous en avez tout simplement marre, un coup de peinture sur les tuiles peut les embellir.

Cette option est cependant seulement une mesure d’aménagement. Il n’est pas possible de contourner un assainissement de cette manière, mais si les tuiles sont encore en bon état, vous pouvez laisser libre cours à votre créativité.

3. Estimer au plus juste les coûts

Dès que la planification de votre projet prend forme, il est important de ne pas perdre de vue les coûts. En plus de la main d'œuvre et de la méthode retenue, ce sont surtout les coûts de matériaux qui peuvent faire varier les prix.

En comparant les différents prestataires, accordez une attention particulière aux coûts qui sont déjà inclus dans le prix au mètre carré. Cela permet d’inclure en même temps les coûts supplémentaires, comme par exemple les frais de déplacement du couvreur.

Trouver le couvreur qualifié

Une planification précoce vous aidera dans un premier temps de structurer l’ampleur des travaux. Surtout si d’autres travaux d’assainissement risquent de se présenter à plus long terme, ça vaut la peine de les combiner dans une même commande. Pour cela, prenez votre temps pour bien formuler vos exigences, ce qui vous permettra de choisir un couvreur en fonction des aspects les plus importants de votre projet.

Vous avez à présent un bon aperçu de votre commande et pouvez par conséquent publier une demande d’offre gratuite et sans engagement sur renovero.ch, puis comparer les différentes offres qui vous sont proposées.

Grâce au système d’évaluation de renovero, vous profitez en outre des expériences directes d’autres utilisateurs.